Femibion / Mes besoins / Désagréments vaginaux

Désagréments Vaginaux

La plupart des femmes connaissent au moins une fois dans leur vie de petits ennuis intimes : ça brûle, ça gratte et ça rougit… C’est très, très inconfortable ! En plus des traitements habituels, certaines solutions peuvent aider à se protéger contre de nouveaux désagréments.

Quand la flore vaginale se déséquilibre…

Saviez-vous que le vagin abrite un ensemble de milliards de bactéries qu’on appelle « flore vaginale » ? Rassurez-vous, ce sont de « bonnes » bactéries, des lactobacilles essentiellement là pour nous préserver des germes indésirables. Et quand surviennent des désagréments intimes, c’est généralement parce que la flore vaginale a été déséquilibrée : les bonnes bactéries sont devenues moins nombreuses, moins efficaces et ont permis le développement de germes inhabituels (champignons ou microbes).

Pourquoi cela m’arrive-t-il ?

Ce déséquilibre peut être facilité par certaines fluctuations hormonales normales (période avant les règles, grossesse, ménopause…), une hygiène intime trop agressive, le stress et la fatigue, mais aussi certains médicaments. Les antibiotiques, notamment, en tuant les germes, fragilisent aussi les bonnes bactéries de la flore vaginale. Certaines femmes sont plus sensibles que d’autres à ces désagréments.

Les traitements d’attaque… et les solutions complémentaires pour se protéger

Quand un champignon microscopique se révèle responsable de ces ennuis intimes, un traitement sous forme d’ovule à placer dans le vagin est habituellement efficace. Il est souvent accompagné d’une crème apaisante à appliquer sur la vulve.  S’il s’agit d’un pathogène, il faudra bien sûr un antibiotique.

Pendant ou en dehors du traitement, et notamment si l’on se sait fragile « de ce côté-là », il est très utile d’aider le milieu vaginal à se repeupler de bactéries bénéfiques.

Les prébiotiques (nourriture des bonnes bactéries) appliqués localement peuvent aider à renforcer la flore vaginale existante. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

Eviter les désagréments intimes : les gestes à adopter… et à éviter

  • Limitez votre toilette à la vulve : les douches vaginales attaquent la flore. Employez des savons doux ou produits adaptés à l'hygiène intime. N’utilisez des produits antiseptiques que sur le conseil de votre médecin.
  • Lors de période de vulnérabilité aux désagréments intimes, oubliez les pantalons serrés ou en synthétique et privilégiez les sous-vêtements en coton.