Femibion / Les dossiers / La flore vaginale / Un équilibre fragile
La flore vaginale

Un équilibre fragile

Dès que le nombre de lactobacilles diminue, la flore vaginale très sensible se déséquilibre et perd de sa force. Tout au long de la vie d’une femme, elle peut être perturbée dans de nombreuses occasions.

Les déséquilibres de la flore peuvent être provoqués :

  • Par les variations physiologiques du taux d’œstrogènes chez la femme, ces hormones provoquent la sécrétion de glycogène par les cellules de la muqueuse génitale, permettant aux lactobacilles de maintenir le pH vaginal optimal. Or la production d’œstrogènes fluctue à certaines périodes : pré-puberté, grossesse, ménopause, cycle menstruel…
  • Par des facteurs externes ou internes autres que physiologiques tels que :
    - certains traitements : antibiotiques, anti-inflammatoires, contraceptifs…
    - des rapports sexuels fréquents sur une muqueuse fragilisée
    - des infections sexuellement transmissibles (IST) aiguës ou chroniques
    - des habitudes d’hygiène agressives : douches vaginales, toilettes trop fréquentes, emploi de savons inadaptés...
    - le stress et le tabac.

Quelques conseils pour une toilette respectueuse de la flore

  • Limitez votre toilette à la vulve : le vagin, qui s’auto-nettoie seul, ne devrait pas être douché, même à l’eau.
  • Employez de préférence des savons doux ou produits adaptés à l'hygiène intime, au pH proche de 5. L'usage de produits antiseptiques et antibactériens sont réservés aux épisodes d’infection, uniquement sur le conseil de votre médecin ou pharmacien.
  • Séchez-vous bien après la toilette avec une serviette propre.