Quiz - Vos soins à la maison, votre suivi médical

Vos soins à la maison, votre suivi médical

A la maison, vous continuerez vous-même les soins que le gynécologue ou la sage-femme vous a indiqués. Suivez bien les recommandations des professionnels de santé : nous vous donnons quelques repères supplémentaires pour votre confort. N’oubliez pas la consultation post-natale !

Conseils de soins des cicatrices (épisiotomie, césarienne…)

Les principes : La cicatrisation se passe mieux avec une hygiène rigoureuse et en évitant l’humidité et les meurtrissures. Suivez les conseils qui vous ont été personnellement prescrits (par exemple, passer de l’éosine 2 fois par jour…)

Vous avez eu une épisiotomie :

  • Changez de garniture régulièrement. Après la toilette, séchez la cicatrice en tamponnant avec une serviette propre ou avec un sèche-cheveux (réglé sur « froid » et doux).
  • Quand vous faites pipi, essuyez-vous avec précaution.

Pour votre confort : asseyez-vous sur des coussins très moelleux ou une bouée.

Vous avez eu une césarienne :

  • Pas de bain pendant 3 semaines.
  • Evitez le port de charges, les torsions du corps, les mouvements brusques.
  • Une fois les agrafes enlevées, massez la cicatrice avec une pommade cicatrisante prescrite par un médecin.

Pour votre confort : portez des vêtements très amples, sans système de fermeture au niveau de la cicatrice.

Vous allaitez : épargnez vos mamelons des crevasses

  • Arrêtez la tétée quand votre bébé « mâchouille » le téton sans boire.
  • Séchez bien vos mamelons après chaque tétée. Inutile de les laver au savon.
  • De temps en temps, laissez vos seins sans soutien-gorge, à l’air ou sous un tee-shirt ample.
  • Trop tard ? Vous pouvez utiliser des petits embouts en silicone à apposer sur les mamelons pendant la tétée et/ou appliquer une crème adaptée: demandez conseil à votre pharmacien.

La consultation post-natale

Elle a lieu 6 à 8 semaines après l’accouchement. Le médecin vous auscultera et vous interrogera sur votre état de santé, votre forme et vos éventuels petits ennuis. N’hésitez pas à emporter une liste de toutes les questions que vous souhaitez lui poser. En consultation, parlez sans honte : il est là pour vous écouter et vous proposer des solutions personnalisées. Seront abordés notamment les points « intimes » suivants :

  • L’état de votre vessie. Après l’accouchement, vous pouvez avoir du mal à uriner ou perdre de petites gouttes d’urine en toussant, riant, éternuant, faisant un effort… La récupération d’un appareil urinaire tonique est facilitée par des séances de rééducation périnéale, une forme de kinésithérapie qui permet de retrouver une musculature locale efficace ; elles sont généralement prescrites par votre gynéco lors de cette consultation. Avec une entente préalable, elle est prise en charge parla Sécurité Sociale.
  • Vos relations amoureuses. Que vous allaitiez ou non, votre fécondité sera remise en route à partir de 6 semaines* après l’accouchement… Il faudra donc envisager un moyen de contraception. Sachez également qu’il faut éviter les rapports sexuels tant que vous avez une cicatrice d’épisiotomie qui n’est pas bien refermée.

    *En moyenne, ces délais sont théoriques. Demandez l’avis de votre médecin.